Bach Suites – Text/Texte

Text

My drawings merge diverse influences from landscape, music and literature, examining relationships between repetition and process across these different art forms. My current work is directly related to music and had its genesis in exploratory drawings made whilst listening to John Cage’s pieces for prepared piano. Strings soaked in Chinese ink were plucked repeatedly and the sound of them snapping against the paper was a significant element of the process.

The Cage drawings were a turning point leading directly to drawings exploring the deeply emotional charge of Bach’s Suites for unaccompanied cello. In the Bach drawings I pursued a deeper engagement with the music, creating an interaction of sound, vigorous movement and mark-making whilst listening to the differing interpretations of the suites by Pablo Casals, Yo Yo Ma and Pieter Wispelwey.

Intensely responsive to the mood and the major and minor keys of the different suites, the initial layers of each drawing, frequently executed at exhilarating speed, provide a free-flowing undercurrent of line and space over which a structure, acknowledging the measured framework of the music, was superimposed. The manipulation of media, in this case, charcoal, graphite, chalk and wax on paper, continued to be a crucial part of the process. Throughout, however, it was the passionate, least measured interpretation by Pablo Casals with which I identified most closely.

 

Texte

Mes dessins mêlent diverses influences qui proviennent du paysage, de la musique et de la littérature. Ils interrogent les relations entre la répétition et le procédé dans ces différents arts. Mon travail actuel est directement influencé par la musique et a trouvé sa genèse dans les dessins exploratoires, tout en écoutant des morceaux de John Cage pour piano préparé. Des ficelles trempées dans l’encre de Chine étaient répétitivement pincées contre une feuille de papier et le son des ficelles sur le papier était un élément très important du procédé. Les « Cage drawings » furent un moment décisif et m’ont conduit à faire les dessins explorant la charge émotionnelle profonde des suites pour violoncelle seul de Bach. Dans les « Bach drawings », j’ai recherché un engagement plus profond avec la musique, créant une interaction entre le son, le mouvement vif et le tracé, tout en écoutant les diverses interprétations des suites par Pablo Casals, Yo Yo Ma et Pieter Wispelwey.

Intensément réactif à l’ambiance et aux clés majeures et mineures des différentes suites, les couches initiales de chaque dessin, souvent réalisées à une vitesse impressionnante, fournissaient un courant de ligne et d’espace sur lequel une structure, qui reconnaissait le cadre mesuré de la musique, était surimposée. La manipulation du média, ici, le charbon, le graphite, la craie et la cire sur papier, demeurait un facteur crucial du processus. A tout instant, cependant, je m’identifiais le plus avec l’interprétation passionnée et la moins mesurée de Pablo Casals.